Comment taire …

 A propos de l'exposition "D'une rive à l'autre" à l'OFT de Pontoise, 2019.


 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La démarche artistique de Mirabelle n’est ni approche, ni cheminement, ni avancement d’un projet visant un but, bref, aucune de ces ambulations ou ambitions supposées linéaires et rectilignes, faites de cette conscience d’inconscientes (!) motivations, inspirations, intentions que prêtent si souvent aux artistes ceux qui ne le sont pas, mais cependant les commentent avec grandiloquence, absorbant l’art dans ses commentaires.
 
 
L’allure de Mirabelle, sans vitesse calculable, est plutôt celle d’errances, d’errements, au risque d’égarements, de flâneries faites d’incidences ou d’incidents visuels, dont elle capte un instant photographique permettant le développement d’images ultérieures.
Ainsi pour ces cygnes qui signent la limite de deux mondes, l’un visible en surface, superficiel, l’autre profond, mais invisible. Ainsi pour ces paysages copiés par la rivière qu’ils bordent, qu’on croit connaître alors qu’elle n’est jamais de la même eau. Petites leçons d’humilité face aux énigmes qui font l’ordinaire de la vision, des visions et des divisions humaines.

Jacques-Emile Bertrand